Ouroux en plein coeur du Haut Beaujolais

Ouroux est situé en plein coeur du Beaujolais vert, à proximité du Beaujolais viticole, mâconnais et clunisois. D’une superficie de 2 106 hectares, Ouroux compte aujourd’hui 365 habitants appelés les Ouroutis.

Depuis le 1er janvier 2019, Ouroux a intégré la commune nouvelle Deux-Grosnes avec 6 autres communes du Haut-Beaujolais : Avenas, Monsols, Saint-Christophe, Saint-Mamert, Saint-Jacques-des-Arrêts et Trades.

Ici, la nature est omniprésente.

Elle saura vous charmer grâce Ă  ses paysages vallonnĂ©s, ses prairies et forĂŞts verdoyantes. La prĂ©sence d’élevages bovins et caprins en a fait un espace oĂą l’agriculture est la principale Ă©conomie du village.

Vous trouverez Ă  Ouroux, un village accueillant, une vie locale dynamique et chaleureuse.

Pour plus d’information sur Ouroux et ses environs, contactez nous !

Horaires d’ouverture du secrĂ©tariat de mairie :

  • le mardi de 16h30 Ă  19h
  • le jeudi de 9h Ă  12h
  • le vendredi de 10h Ă  12h

Ce site a été cofinancé par le Département du Rhône.

actualités

ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Mise en séparatif des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales et construction de la nouvelle station

La commune a réalisé en 2010 et 2011 des travaux de réhabilitation du réseau public d’assainissement au village et au lotissement Lacharme-Prat.

Des mesures par temps de pluie et par temps sec ont révélé que de l’eau parasite circule en permanence dans le réseau. Certains apports sont ponctuels d’autres localisés à des tronçons et enfin certains apports sont diffus.

De plus, la station d’épuration est vétuste et ne répond plus aux normes de rejet. Le traitement des effluents est insuffisant. Le fonctionnement général est peu satisfaisant.

La commune a donc engagé un nouveau programme de travaux qui prévoit la mise en séparatif du réseau public et la construction d’une nouvelle station.

Comme globalement le réseau public d’assainissement est unitaire, les travaux préconisent de réserver les canalisations existantes au réseau d’eaux pluviales et de construire en parallèle une canalisation spécifique à l’eau usée pour en assurer l’étanchéité. En certains lieux où techniquement ce sera compliqué, les eaux usées continueront de circuler dans le réseau actuel alors que nous tenterons de dévier les eaux pluviales.

Ainsi durant le premier trimestre de l’année 2013, la traversée du village sera difficile, les riverains souffriront de ces travaux et nous nous en excusons mais il faut en passer par là.

De plus, pour les habitations desservies par ce nouveau réseau, les propriétaires riverains auront à leur charge, l’obligation de réaliser la connexion au futur réseau d’eaux usées. Seront ainsi concernés les propriétaires riverains portés en jaune sur le plan ci-après. Les habitations en rose seront définies lors de la réalisation des travaux.

La deuxième phase des travaux sera la construction de la nouvelle station d’épuration et son réseau de transport. L’avant-projet a été conçu dans un double objectif : répondre aux exigences réglementaires en matière de traitement des eaux usées et intégrer la station dans son environnement afin de satisfaire l’ensemble des riverains. En remplacement de la station existante de type « lit bactérien », il est pour l’instant envisagé la construction d’une station à lits plantés de roseaux en aval du bourg.

Afin de vous expliquer plus en détail ces travaux, une réunion publique sera prévue  avec le maître d’œuvre, IRH Ingénieur Conseil.

Plan prévisionnel des travaux